POPPY
Parution : 2015
68 pages

Version papier : ISBN 9782890244511 – 17,95 $
Version PDF : ISBN 9782890244528 – 12,99 $
Version ePub : ISBN 9782890244535 – 12,99 $
Feuilleter le livre
Où acheter ce livre?

POPPY

Collection «PLUME»
Poppy, mot anglais qui signifie en français : pavot, coquelicot, fait référence à l’opium et à son pouvoir hallucinogène. Poppy aussi, comme dans pop, papa.

M. Keller, un entomologiste de renom se rend aux urgences : la plaie sur sa jambe s’est aggravée. Son histoire, révélée à petites doses par les différents protagonistes, est racontée avec réalisme, mais Jérôme Élie nous entraîne subtilement ailleurs, au-delà des événements, de « l'ordre des choses », dans un univers où la réalité se fissure, un monde où les repères habituels s’effacent. Les expériences vécues dans les rêves viennent alors ébranler ce que notre raison tient pour vrai. Où est la réalité? Qui peut prétendre la cerner avec certitude et exactitude?
 
EXTRAIT « Je tirai une chaise sur le côté du lit; son bras reposait parallèlement à sa jambe manquante. Je pris sa main. Il ouvrit les yeux, me regarda sans bien me reconnaître. “ C’est moi, pop, c’est moi Arnaud.” Ses pupilles dilatées me fixaient intensément. “Où sommes-nous ?” dit-il. »
 
 

Échos des médias

« La littérature québécoise de fiction aujourd'hui est parfois très obéissante, composée d'œuvres qui, sans manquer d'ampleur ou de vision, disent oui au réel, à l'ordre des choses, et rechignent un peu à se risquer là où la raison dérape, bref, là où tout est possible. Jérôme Élie, lui, semble vouloir nous dire que le réel ne s'arrête pas là, qu'il pourrait même ressembler à une caisse à double fond, cachant d'autres profondeurs, d'autres vérités. » Benoit Jutras, Journal VOIR

Vos commentaires

Il n’y a encore aucun commentaire. Soyez le premier à vous exprimer!

Votre commentaire

Veillez à demeurer respectueux et à rédiger votre commentaire en bon français. Nous nous réservons le droit de modérer les contributions que nous jugerons inappropriées ou non pertinentes.