La Porte du Nord
Parution : 2008
132 pages

Version papier : ISBN 9782890241855 – 19,95 $
Version PDF : ISBN 9782890242883 – 14,99 $
Version ePub : ISBN 9782890243798 – 14,99 $
Feuilleter le livre
Où acheter ce livre?

La Porte du Nord

Collection «PLUME»
Un inconnu, désireux de refaire sa vie, vient chercher refuge dans une petite ville minière du Nord. Dès son arrivée, il apprend que les trois mines dont on lui a parlé sont fermées. Les habitants restés dans ces lieux isolés s'interrogent sur les motifs réels de sa venue. Plusieurs le perçoivent comme une menace. Très vite, il fera face à leur hostilité et se verra entraîné dans une dangereuse affaire de contrebande. Oui, il aurait dû se raviser et rebrousser chemin.

Ce roman met en scène des personnages dont les rapports humains sont réduits à leur plus simple expression. Abandonnés dans un territoire à la fois hostile et fascinant, ce sont des êtres qui se sentent trahis. Comme dans la tragédie grecque, ils puisent dans l'indicible, impuissants devant la malédiction qui s'abat sur eux.

Une voiture survient de nulle part. Le bruit fatigué de son moteur, sa progression hésitante et sinueuse évoquent une apparition irréelle, ridicule. Elle disparaît derrière la façade décolorée d'une maison en bois.
Du coup, il a l'impression d'être au milieu d'une ville fantôme, comme celle qu'il a vue plus bas, près du Grand Lac : une ville entière, morte debout. Personne pour dire de quoi elle avait vécu ni à quoi elle avait succombé. Le soleil de l'été, le gel de l'hiver avaient conservé les carapaces des maisons ; à l'intérieur, des meubles presque intacts, des frigidaires vides dont les portes bâillaient, des enveloppes cachetées, éparpillées sur le sol, sans doute des factures non payées. […...]
Arrivé là, il aurait dû se raviser et rebrousser chemin. Non, il a poursuivi.
[extrait]

Échos des médias

« Le roman d'Ahtik nous plonge dans la désintégration sociale, là où la peur règne avec la méfiance. L'action pourrait se situer dans les régions périphériques qui se dépeuplent, dans ces villages qui voient leur population s'étioler parce que l'avenir s'est sauvé un matin. Ne reste que l'attente et le rêve qui ne reviendra jamais. [...] Un roman dense qui, par un retour des choses, nous pousse dans les envers des miracles économiques, des développements qui déclenchent les rêves les plus extravagants. C'est tout le côté sordide de l'Amérique qui surgit, l'exploitation des ressources naturelles qui se transforme en drame. Des humains qui voient leur avenir leur être enlevé. »
Yvon Paré, Progrès-Dimanche

Voir aussi

La Bête rouge

La Bête rouge

Collection «Littérature»
216 pages
Parution : 1996
19,95 $
Les Sept Nuits de Laura

Les Sept Nuits de Laura

Collection «Littérature»
126 pages
Parution : 1999
17,95 $
L'Écran brisé

L'Écran brisé

Collection «Littérature»
148 pages
Parution : 1986
12,95 $

Vos commentaires

Il n’y a encore aucun commentaire. Soyez le premier à vous exprimer!

Votre commentaire

Veillez à demeurer respectueux et à rédiger votre commentaire en bon français. Nous nous réservons le droit de modérer les contributions que nous jugerons inappropriées ou non pertinentes.