La Ligne de feu
Parution : 1998
306 pages

Version papier : ISBN 9782890241268 – 24,95 $
Version PDF : ISBN 9782890243118 – 18,99 $
Version ePub : ISBN 9782890243323 – 18,99 $
Feuilleter le livre
Où acheter ce livre?

La Ligne de feu

Traduit de l'anglais par Jacques Fontaine et Ivan Steenhout.
Collection «Traduction»
Dès les premières phrases, on est aspiré par un tourbillon. Le feu a tout rasé. Derrière lui, il ne reste que le conteur, le bavard, et ses paroles de rage et de tristesse qui tombent sur la terre assoiffée.

Reed Kitchen travaille depuis toujours au chemin de fer. C'est un être lunatique et visionnaire qui possède le don inquiétant de percer le secret des autres. Il est aussi persuadé qu'il a le pouvoir de faire surgir les trains du fond de la nuit. Il court sur le toit des wagons en marche, chasse le chevreuil en dormant, se dresse devant les locomotives hurlantes et ne cesse de jacasser, comme si ses mots pouvaient réinventer le monde et faire dévier le destin des hommes.

En route vers une nouvelle affectation sur les rives de la Skeena dans le nord de la Colombie-Britannique, il est intercepté par un détective qui lui demande d'espionner ses futurs camarades. Cette mission n'est qu'un prélude à une autre, bien pire, qui amènera Reed Kitchen et ses amis à faire la connaissance d'une prostituéee et à baigner, malgré eux, dans une sordide affaire criminelle.

Échos des médias

« Ferguson est un maître incontesté du roman d'aventures... qui se compare sur ce plan aux plus grands de ce monde. »
Rémy Charest, Le Devoir

« Voilà un livre plein de sauvagerie. Sauvagerie mystérieuse, ambiguë, et implacable. Et c'est de cela même que naît l'envoûtement de l'écriture. Car envoûtement il y a. »
Jean Fugère, De bouche à oreille, Radio-Canada

Voir aussi

Sirène de caniveau

Sirène de caniveau

Collection «Littérature»
148 pages
Parution : 1997
18,95 $
Comme les nuages

Comme les nuages

Collection «PLUME»
140 pages
Parution : 2017
20,95 $
La Rose morte

La Rose morte

Collection «Traduction»
294 pages
Parution : 2003
28,95 $

Vos commentaires

Soumettre votre commentaire
La ligne de feu
La ligne de feu, tout comme Train d’enfer, se déroule dans l’Ouest canadien parmi les travailleurs du chemin de fer, cadre que Ferguson connaît car il y a travaillé. Ce fait pourrait être banal, mais Ferguson est un romancier grandiose dont l’imaginaire et la parole sont incandescents. Dans La ligne de feu, il construit de la beauté, de la grandeur et du mythe à travers son personnage principal Reed Kitchen. Ce personnage hors du commun en côtoie d’autres parfois aussi noirs d’âme que la boue, la suie et les forêts d'épinettes dans lesquelles ils s’enfoncent pour gagner, dans la violence, la tyrannie et l’adversité, l’argent du chemin de fer vite dépensé en alcool et en prostituées. Mais Reed Kitchen possède l’impulsion de se libérer de son angoisse, et originelle et conjoncturelle, par la parole volubile et quasi hallucinée que lui prête Ferguson. Reed demeure lumineux malgré l’inhumanité qui traverse son quotidien et les êtres, malgré les crimes et au delà de l’incendie qui l’accule aux portes de la mort, grâce, entre autres, à l’amitié rédemptrice. La parole prêtée au personnage de Ferguson engendre un récit touffu et halluciné qui tient du réalisme magique. Ce roman d’aventure, au style et à la structure bien accordés à la logorrhée de Kitchen, dévoile une humanité éclatante, malgré le chaos, et touche ainsi à l’universel. Et c’est dans une excellente traduction que La ligne de feu nous est ici proposé.

Gilberte Jean
Rimouski
Gilberte Jean
2015-06-02 07:58:47

Votre commentaire

Veillez à demeurer respectueux et à rédiger votre commentaire en bon français. Nous nous réservons le droit de modérer les contributions que nous jugerons inappropriées ou non pertinentes.