Rezeq Faraj
Photo : Claudette Fortier

Rezeq Faraj

Rezeq Faraj est né en Palestine avant la Nakba (la Catastrophe) de 1948 et la création de l'État d'Israël. Il a grandi dans le camp de réfugiés de Deheisha près de Bethléem, où vit toujours sa famille. Après un séjour de 5 ans en Europe, Rezeq Faraj est arrivé au Canada en 1966. Pacifiste et ardent défenseur de la justice et des droits humains, il a milité au sein de plusieurs organismes qui oeuvrent dans le domaine de la solidarité nationale et internationale : le groupe Québec-Palestine, le Mouvement québécois pour combattre le racisme, le Centre international de solidarité ouvrière et la Fédération canado-arabe, dont il fut le président en 1977. Il a également fait partie, de 1976 à 1983, du comité exécutif du Congrès palestinien d'Amérique du Nord. Organisateur et militant bien connu des groupes populaires et de la société civile québécoise, Rezeq Faraj est aussi l'auteur de nombreux articles sur le Moyen-Orient, parus dans divers revues et journaux canadiens et américains.

En novembre 2000, il a fondé avec son ami Bruce Katz l'organisme Palestiniens et Juifs unis (PAJU) et a participé à la fondation de la Coalition pour la justice et la paix en Palestine en avril 2002. Rezeq Faraj a également dirigé plusieurs missions d'observation en Palestine et dans les pays arabes. Conférencier invité dans divers collèges et universités du Québec, du Canada et des États-Unis, il a toujours poursuivi son travail de sensibilisation à la cause du peuple palestinien et à la défense des opprimés.

Rezeq Faraj est décédé le 24 octobre 2009.

 

Oeuvres parues à la pleine lune

Palestine : Le refus de disparaître

Palestine : Le refus de disparaître

Collection «Société»
240 pages
Parution : 2005
25,00 $

Vos commentaires

Il n’y a encore aucun commentaire. Soyez le premier à vous exprimer!

Votre commentaire

Veillez à demeurer respectueux et à rédiger votre commentaire en bon français. Nous nous réservons le droit de modérer les contributions que nous jugerons inappropriées ou non pertinentes.